Construire un puits canadien

Le puits canadien, ou puits provençale est une manière extrêmement simple de réchauffer ou refroidir l’air de votre habitation par le biais de la géothermie passive.
Facilement réalisable, et d’un coût faible, il faut néanmoins prévoir son installation durant le chantier de construction, car ce dernier demande le terrassement d’une tranchée profonde dans le terrain.
Le puits canadien peut être idéalement couplé à une VMC double flux, ou utilisé avec une ventilation conventionnelle.

principe

Le principe, simplisme, consiste à faire passer l’air de renouvèlements de l’habitation dans un tube enterré à une profondeur de 1,5 à 2 mètres sur une longueur d’environ 30 à 50 mètres.
A cette profondeur, la température de la terre est sensiblement constant qu’elle que soit la saison.
En hiver, le sol plus chaud que l’air extérieur cèdera son énergie à l’air qui traverse le tube, ce dernier parviendra, réchauffé, dans l’habitation.
En saison chaude, c’est le contraire, l’air chaud traversant le puits canadien va céder son énergie à la terre et va se refroidir.

schéma

Le puisard est destiné à recueillir et évacuer l’eau de condensation, le fond n’étant pas bouché, il est couvert de gravier afin de permettre l’infiltration, le couvercle devra être étanche.
On veillera à conserver une pente constante d’environ 3% vers le puisard, afin de permettre l’écoulement vers celui-ci et éviter ainsi la stagnation d’eau.
Le tube peut être constitué, par exemple, avec un fourreau diamètre 160mm (gaine janolène), on évitera le PVC, celui-ci pouvant libérer des COV dans l’air.
L’entrée du tube, située environ 1 mettre au dessus du sol, recevra un chapeautage la protégeant de la pluie et sera munie d’un fin grillage pour prévenir les introductions d’insectes, rongeurs ou de débris.